«Une énorme tragédie» : les réactions à la «mobilisation partielle» annoncée par Poutine

© Grigory SYSOYEV / SPUTNIK / AFP

Dans le cadre de la guerre en Ukraine , le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine , a annoncé ce mercredi la "mobilisation partielle" des Russes en âge de combattre , alors que le conflit russo-ukrainien stagne depuis plusieurs semaines. Près de 300.000 réservistes pourraient être mobilisés, annonçant par la même occasion le début d'une escalade majeure dans le conflit en Ukraine.

Face à "la menace" représentée selon Vladimir Poutine par "le régime nazi de Kiev" et "la machine de guerre de l'Occident", "nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple", a averti le président russe mercredi, faisant clairement allusion aux armes nucléaires. Des menaces qui provoquent de nombreuses réactions en Occident et plus largement, sur la scène internationale.

>> LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de l'allocution de Vladimir Poutine

Les Chinois prônent la désescalade grâce à un "cessez-le-feu"

La Chine appelle ce mercredi à un "cessez-le-feu à travers le dialogue" dans le conflit en Ukraine, après l'allocution du président russe Vladimir Poutine. "Nous appelons les parties concernées à mettre en place un cessez-le-feu à travers le dialogue et la consultation, et à trouver une solution qui règle les préoccupations sécuritaires légitimes de toutes les parties dès que possible", a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, lors d'une conférence de pres...


Lire la suite sur Europe1