Il y a une énorme tache sombre sur la face opposée du Soleil

Fin 2019, notre Soleil entrait dans son 25e cycle d’activité. Et rapidement, les astronomes avaient annoncé qu’il pourrait se révéler particulièrement intense. Ils semblent ne pas s’être trompés. Depuis plus de deux ans, le niveau moyen d’activité de notre Étoile se montre deux à trois fois supérieur à ce que les chercheurs en attendaient !

C'est l'une des plus grandes taches solaires observée ces 5 dernières années. © JSOC
C'est l'une des plus grandes taches solaires observée ces 5 dernières années. © JSOC

Aujourd’hui, grâce aux techniques de l’héliosismologie, des chercheurs viennent de mettre à jour une immense tache solaire sur la face cachée de notre Étoile (la face opposée à la Terre). Un groupe de taches solaires, en réalité. Il a créé un écho héliosismique — la donnée que les chercheurs ont détectée — plus important que tous ceux détectés ces cinq dernières années. De quoi soupçonner qu’une éjection de masse coronale pourrait se produire depuis cette face cachée dans les jours qui viennent.

Doit-on craindre cette gigantesque tache solaire ?

Pendant ce temps, les chercheurs continuent d’essayer de mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur du Soleil. Les mécanismes qui gouvernent l’activité des taches solaires. Une équipe de la Nasa vient d’ailleurs de publier de nouveaux résultats intéressants en la matière. En traitant 22 ans de données, les astronomes ont découvert que le cycle actuel de formation des taches solaires — il commence lorsqu’une tache apparaît à environ 30 degrés de latitude et migre vers l’équateur — pourrait être plus faible que le précédent et que la tendance à long terme du déclin des champs magnétiques du Soleil devrait se poursuivre.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura