Panique à Disneyland Paris : la très longue attente des visiteurs confinés

Guénaèle Calant
Chessy, samedi 23 mars 2019. Une partie des visiteurs ont été confinés dans le hall de la gare de Chessy-Marne-la-Vallée

D’importants effectifs de sécurité ont été déployés samedi soir après une bousculade causée par un bruit suspect. Les visiteurs des deux parcs et de Disney village sont restés confinés plus de trois heures.


Une centaine de policiers — dont le RAID — mobilisés, deux hélicoptères survolant la zone, des familles confinées pendant plusieurs heures. Les visiteurs des deux parcs Disneyland Paris et de Disney Village n’oublieront pas de sitôt leur soirée.

Samedi, vers 21 heures, alors que les familles quittaient les attractions et s’apprêtaient à rentrer chez elle, la panique s’est emparée de la foule, à cause de « bruits de détonation ». Des personnes se sont mises à courir. Des rumeurs, dont celle d’un tireur isolé, ont commencé à se répandre sur les réseaux sociaux, qui se sont enflammés. Sophie, sur Facebook, évoque un « petit tour qui a viré au cauchemar » et « des personnes qui ont la certitude d’avoir entendu des coups de feu ». Une autre femme « signale une fusillade au Mac Do de Disney Village avec beaucoup de blessés ».

Neuf personnes hospitalisées

En fait, rien de tout cela. Selon Disneyland Paris, c’est un bruit de type mécanique, au niveau du tapis roulant menant du parking aux parcs, qui a déclenché cette panique contagieuse. Les services de sécurité ont très vite confiné tous les visiteurs dans les boutiques, les restaurants, les hôtels, la gare mais aussi à l’intérieur des parcs. Des policiers sont arrivés de toute la Seine-et-Marne mais aussi des départements voisins, sans oublier des renforts de la gendarmerie, des militaires de Sentinelle et les services de secours.

Plus de trois heures d’attente

Neuf personnes ont été transportées à l’hôpital pour des examens, à la suite de malaises. Quelques personnes ont été blessées dans la bousculade. Pour autant, si vers 22 h 30 l’information a circulé qu’il n’y avait aucun danger, les forces de l’ordre ont poursuivi leur rigoureuse procédure. Tous les locaux ont été fouillés, à la recherche d’un éventuel tireur caché, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Roissy : les chefs d’entreprise ont leur émission de télé
Fontainebleau : une Gardner Serpollet à vapeur de 1902 vendue 276 000 euros aux enchères
Melun : le magasin de linge de maison Bouchara va fermer
Vulaines-sur-Seine : hommage au colonel Beltrame devant le collège qui porte son nom
Émerainville : une Seine-et-Marnaise au concours de cocktails à Caen ce lundi