Énergies renouvelables : l’Assemblée nationale adopte le texte

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a salué les « positions responsables » des socialistes.  - Credit:Thomas Padilla / MAXPPP / /MAXPPP
La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a salué les « positions responsables » des socialistes. - Credit:Thomas Padilla / MAXPPP / /MAXPPP

L'Assemblée nationale a adopté mardi soir, avec le soutien des députés socialistes, le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables, au terme d'une soirée animée par une panne technique du système de vote électronique. Munis de bulletins papier, les députés ont voté le texte en première lecture par 286 voix contre 238, à la suite du Sénat qui avait largement soutenu le projet de loi début novembre.

Le soutien du PS et de la majorité du petit groupe indépendant Liot a évité au gouvernement quelques sueurs froides au Palais-Bourbon, alors que les écologistes avaient annoncé une abstention et les autres groupes d'opposition un vote contre. Auprès de l'AFP, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a salué les « positions responsables » des socialistes et de Liot ainsi que le travail de « coconstruction » mené pour accélérer le déploiement de l'éolien et du solaire en France, qui accuse un net retard. Une commission mixte réunira des députés et sénateurs le 24 janvier pour tenter d'établir un texte de compromis, en vue d'une adoption définitive.

Une panne technique

Le scénario de la soirée a été pimenté par une panne technique de l'habituel système électronique de vote des députés, avec boutons à leur pupitre. La présidente Yaël Braun-Pivet a fini par suspendre la séance, afin d'organiser un scrutin par bulletins papier. De quoi causer plusieurs heures de retard et quelques scènes d'énervements ou cocasses, selon les goûts. Il y a [...] Lire la suite