Énergie. La première mini-centrale nucléaire de Bill Gates en fonction d’ici sept ans aux États-Unis

·1 min de lecture

Porté par le milliardaire américain via sa start-up TerraPower depuis 2006, le premier petit réacteur nucléaire Natrium sera implanté à Kemmerer, dans le Wyoming, et serait opérationnel d’ici sept ans. Sa construction sera financée pour moitié par le plan d’infrastructures de Joe Biden.

C’est la petite ville de Kemmerer, Wyoming, 2 700 habitants, qui accueillera le tout premier mini-réacteur nucléaire de TerraPower aux États-Unis. “Les milliardaires Warren Buffet et Bill Gates ont choisi une bourgade reculée du Wyoming pour construire une mini-centrale nucléaire appelée à remplacer les centrales à charbon qui jalonnent l’État”, relate USA Today.

TerraPower, la start-up créée en 2006 par Bill Gates, a annoncé le 16 novembre qu’elle bâtirait cette installation d’une capacité de 345 mégawatts (contre 900 pour une centrale classique), pour 4 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) sur l’emplacement de la centrale au charbon de Naughton, propriété de Warren Buffet, à quelque 200 kilomètres de Salt Lake City.

Soutenu par l’administration Biden comme par la classe politique locale conservatrice, le mini-réacteur Natrium, “similaire à ceux utilisés dans certains sous-marins de la marine américaine”, est censé être “plus rapide et moins cher à construire, et plus sûr à exploiter que les réacteurs nucléaires classiques”, explique le quotidien américain.

À lire aussi: Énergie. Sur la piste de l’atome vert

À la différence des centrales à charbon, les mini-centrales nucléaires produisent de l’électricité sans émettre de dioxyde de carbone et “sont considérées par de nombreux experts comme une étape nécessaire dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le changement climatique”.

De l’électricité pour 250

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles