Énergie : parcs éoliens en mer, nucléaire... Ce qu'il faut retenir des annonces de Macron

© STEPHANE MAHE / POOL / AFP

La France doit aller "deux fois plus vite" sur la mise en service de projets d'énergie renouvelable et doit accélérer en même temps sur le nucléaire face aux besoins en électricité du pays qui vont augmenter "de 40% d'ici 2050", a déclaré le président Emmanuel Macron jeudi. "Nous allons massivement accroître nos besoins en électricité", de "40% d'ici 2050", et la France aura besoin d'aller "deux fois plus vite" sur les projets d'énergies renouvelables" (ENR), a dit le président lors de l'inauguration du premier parc d'éoliennes en mer français, au large de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique .

Une "cinquantaine de parcs éoliens en mer"

Il a confirmé l'objectif d'installer une "cinquantaine de parcs éoliens en mer", ainsi que de "poursuivre l'éolien sur terre", notamment grâce à une réduction du temps d'instruction des dossiers qui doivent rester "compatibles" avec la préservation de la biodiversité et la prise en compte des procédures contentieuses de recours. Les procédures devront s'accélérer aussi sur le nucléaire, a dit le président, qui a annoncé en février dernier la commande de six réacteurs de nouvelle génération, appelés EPR.

>> LIRE AUSSI«Ce n'est pas ce qu'on nous a annoncé» : à Batz-sur-Mer, la désillusion des éoliennes en mer

"J'ai annoncé la première tranche en 2035 pour le nucléaire. Ce que je souhaite c'est qu'on aille beaucoup plus vite", a-t-il dit. Un audit publié en février évoquait l'horizon 2037 pour les premières mises en service. "On peut all...


Lire la suite sur Europe1