Énergie : la Norvège, une puissance gazière devenue le premier fournisseur européen

© OLE BERG-RUSTEN / NTB / NTB VIA AFP

Le robinet russe désormais coupé - conséquence de la guerre en Ukraine - l'Europe a dû se tourner vers d'autres fournisseurs pour assurer son approvisionnement en gaz . Tous les regards ont alors convergé vers la Norvège. En l'espace de quelques mois, Oslo est devenu le principal pourvoyeur de gaz en Europe. Le pays scandinave va donc suivre avec un intérêt certain les discussions entre les ministres européens de l'énergie, réunis à Bruxelles ce jeudi. Ils devraient notamment y évoquer la question du plafonnement du prix du gaz .

>> LIRE AUSSIPrix du gaz en Europe : la France tente désespérément de convaincre l’Allemagne

Un sujet qui concerne directement la Norvège puisque le gaz pourrait lui rapporter 190 milliards d'euros en 2022, soit neuf fois plus qu'en 2019. Oslo peut notamment compter sur trois grandes installations terrestres mais aussi sur 90 plateformes installées en mer pour assurer le ravitaillement. Ces structures assurent une production annuelle d'environ 110 milliards de m³ de gaz.

Oslo ne veut pas d’un plafond

La Norvège est donc logiquement opposée à une éventuelle mesure contraignante de l’Union européenne. Mais cette dernière n’a pas forcément intérêt non plus à s’aventurer sur ce terrain. "On a un besoin vital de se fournir en gaz auprès de la Norvège donc changer les règles du jeu au moment où on traverse une crise ne me semble pas être une bonne solution", confirme Thierry Bros, professeur à Sciences Po, spécialiste de l’énergie.

>> LIR...


Lire la suite sur Europe1