Énergie : le gouvernement va maintenir le bouclier tarifaire en 2023

© STEPHANE DUPRAT/SIPA

Les tarifs de l’énergie ne cessent de grimper et la menace de coupures cet hiver n’est pas à exclure selon le gouvernement. Dans la semaine, la Première ministre a aussi confié qu’il y aurait certainement « une hausse des prix » de l’électricité mais avec « des dispositions » pour protéger les plus fragiles. Dans ce cadre, le gouvernement souhaite faire des efforts, comme l’a confirmé le ministre délégué au Budget, invité de France inter ce samedi matin. Dans l’émission « On n’arrête pas l’éco », Gabriel Attal a assuré que le gouvernement « va maintenir un système de bouclier en 2023 ».

Lire aussi - Gaz et électricité : vers des aides plus « ciblées » pour remplacer le bouclier tarifaire ?

L’exécutif veut tout faire pour « continuer à protéger les Français et leur pouvoir d’achat » et surtout ne pas « laisser dérailler ni la facture des Français ni [nos] finances publiques ». Depuis son instauration à l’automne 2021, le coût du bouclier tarifaire s’est élevé à 24 milliards d'euros , selon le ministère de l'Économie et des Finances. Et parmi les mesures les plus coûteuses, celle sur l’électricité avec une dépense sur l’année pour l'État de 10,5 milliards d'euros, afin de plafonner à 4 % l'augmentation des tarifs de l'électricité. Sans cette augmentation, les prix de l’électricité « auraient dû augmenter de 40 % », affirmé Gabriel Attal. Sans compter que l’inflation aurait pu être de trois points supérieure sans le bouclier.

Des augmentations de 10 à 20 % ?

C’est pour cette ra...


Lire la suite sur LeJDD