Énergie fossile : la Finlande met à l'eau son premier terminal GNL flottant

Énergie fossile : la Finlande met à l'eau son premier terminal GNL flottant

La Finlande vient d'inaugurer son premier navire-terminal flottant d'importation de gaz naturel liquéfié. Selon l'opérateur public Gasgrid, ce méthanier peut contenir environ 68.000 tonnes de GNL. Il a été amarré mercredi 28 décembre au port méridional d'Inkoo,

Il a été loué pour une période de dix ans et sera prêt à alimenter les ménages, les industriels et les producteurs d'énergie finlandais à partir de la mi-janvier.

En mai dernier, la société russe Gazprom avait suspendu ses livraisons de gaz vers le pays scandinave à cause des sanctions occidentales. Le géant gazier avait aussi annoncé avoir fourni 1,49 milliard de mètres cubes de gaz naturel à la Finlande en 2021, soit environ deux tiers de la consommation totale du pays. Toutefois, le gaz naturel ne représente qu'environ 8 % de la consommation énergétique totale de la Finlande.

Moscou a déjà plusieurs fois interrompu ses exportations vers l'Union européenne depuis le début de la guerre en Ukraine et en septembre dernier, les gazoduc Nord Stream 1 et 2 ont été sabotés. En réaction Helsinki et d'autres pays européens cherchent des solutions pour se sevrer de l'énergie fossile livrée par la Russie.

En décembre, Berlin, qui dépendait à 55 % des importations de gaz russe, a mis en service son premier terminal et prévoit d'en mettre à l'eau cinq autres dans le courant de l'année. La France elle s'alimente aujourd'hui par quatre terminaux portuaires d'importation de GNL

Le tout à présent, est de trouver des fournisseur de GNL afin de remplir toutes ces usines flottantes.