Énergie : en quoi consiste le délestage, une piste envisagée face à la crise ?

© SEBASTIEN BOZON / AFP

Avec la crise de l'énergie , la possibilité de "délestages" cet hiver est fréquemment évoquée. Il s'agit de coupures ciblées et temporaires de l'approvisionnement destinées à soulager le système en cas de trop fortes tensions, avec un fonctionnement différent pour le gaz et l'électricité. Quand faudrait-il organiser des coupures cet hiver ? "Vous avez un pic de froid, les économies d'énergie qu'on a prévues ne sont pas réalisées et là vous êtes obligés de tourner les vannes", a résumé la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

 

>> LIRE AUSSISobriété énergétique : les entreprises peuvent-elles réduire leur consommation de 10% ?

Une double fragilité énergétique pour la France

Cette perspective est évoquée parce que le système énergétique français est confronté à une double fragilité cet hiver. En gaz, la France a subi un tarissement progressif des flux depuis la Russie et le géant russe Gazprom doit même cesser totalement ses livraisons au groupe Engie à partir de jeudi. Les autorités et les industriels estiment que la France, qui a diversifié ses approvisionnements et est en train de remplir ses stockages, aura assez de gaz pour passer un hiver normal sur le plan météo. Il pourrait en revanche y avoir pénurie ponctuelle en cas de vague de froid.

Côté électricité, le pays est privé de bon nombre de réacteurs nucléaires, notamment 12 (sur 56) à l'arrêt pour des problèmes de corrosion, et il faudra qu'EDF puisse en redémarrer suffisamment pour la ...


Lire la suite sur Europe1