Énergie. Non, la Chine ne mise pas tout son développement sur le charbon

·1 min de lecture

Le quotidien économique relevant directement du gouvernement central chinois, Jingji Ribao, a publié ce mercredi 3 novembre un éditorial titré “Il est impossible que la Chine se tourne massivement vers l’énergie du charbon”. Un contre-pied aux craintes émises pendant la COP26.

“Ces derniers temps, en raison des pénuries de charbon et de la flambée de son prix, une dizaine de provinces ont été à court d’électricité. À cet égard, certains Occidentaux craignent que la Chine se tourne à nouveau vers le développement à grande échelle de l’énergie du charbon, avec pour conséquence que ses objectifs sur le pic d’émissions [de CO2] et de neutralité carbone seront difficiles à atteindre”, contextualise Jin Guanping, auteur de l’éditorial du quotidien économique chinois Jingji Ribao, dans son premier paragraphe.

À lire aussi: Énergie. Quand la Chine s’oriente vers une libéralisation de son marché de l’électricité

“Cette inquiétude est exagérée”, poursuit le journal, qui relève directement du gouvernement central chinois, en expliquant que la principale raison de la pénurie actuelle de charbon en Chine, outre la hausse de la demande, est l’insuffisance de l’offre. La raison derrière cette tension, selon Jingji Ribao, est liée aux efforts de la Chine pour réduire la proportion de charbon dans le mixte énergétique ces dernières années :

Au total, la Chine a réduit sa capacité de production de charbon d’un milliard de tonnes et a éliminé et fermé un grand nombre de mines depuis sa réforme structurelle de l’offre en 2016.”

Même si l’éditorialiste souligne qu’il faut promouvoir la transition vers une économie à faible émission de carbone de manière équilibrée et ordonnée, qu’“une trop grande précipitation pourrait faire manquer des occasions de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles