Énergie : après les TPE, le gouvernement veut fixer un tarif pour les logements collectifs

© GILE Michel/SIPA

Les fournisseurs de gaz et d'énergie ont consenti, vendredi à l'issue d'une réunion avec le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à soulager les très petites entreprises (TPE) et les artisans frappés par la hausse des prix de l'énergie. Fixé à 280 euros par mégawattheure en moyenne sur l'année 2023, un tarif garanti sera appliqué pour les TPE ayant renouvelé leur contrat de fourniture d'électricité au second semestre de 2022 et ne bénéficiant pas du tarif de vente réglementé. Une mesure qui donne des idées à d'autres secteurs. Dimanche sur Radio J, le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, a annoncé qu'une révision de tarifs est discutée avec les distributeurs, concernant les logements collectifs.

« Pour les copropriétés ou les bailleurs qui ont pris des abonnements électriques ou gaz trop chers, eh bien il y a un travail qui est mené avec les énergéticiens, comme il est mené aussi pour les entreprises, pour les boulangers », a estimé le membre du gouvernement, avant de poursuivre : « C'est le même principe, on va travailler avec les énergéticiens pour qu'ils aient des prix qui ne soient pas insupportables pour les copropriétés, pour les bailleurs. »

Lire aussi - Énergie : le gouvernement va simplifier son dispositif d'aides aux entreprises

Les boucliers tarifaires en 2023

Depuis l'hiver dernier, les ménages sont protégés par un bouclier tarifaire pour le gaz et l'électricité, mis en place par l'exécutif. Ces tarifs plafonnés ont été augmentés de 15 % en 2023. Le bou...


Lire la suite sur LeJDD