Émotion garantie aux obsèques du prince Philip : son attelage de poneys fera une apparition

·1 min de lecture

Ce samedi 17 avril est l'occasion pour les Windsor, leurs proches et le peuple britannique de rendre un ultime hommage au prince Philip, mort le 9 avril à l'âge de 99 ans, à l'occasion de ses obsèques. Et d'après les informations du journal britannique The Express, les trente invités ne seront pas seuls à se rendre à la chapelle Saint-George du château de Windsor. Nos confrères d'outre-Manche annoncent que l'attelage de poneys du duc d'Édimbourg - qui sera enterré deux fois - sera aussi de la partie. Les poneys Fell (une espèce en voie de disparition) nommés Balmoral Nevis et Notlaw Storm seront menés au lieu de la cérémonie en calèche, conçue par le défunt lui-même, et accompagnés de deux palefreniers.

Une apparition spéciale qui s'annonce poignante, en référence à l'amour que le prince Philip portait à la conduite en calèche et aux chevaux, qu'il a commencé à pratiquer dès les années 1970 après avoir été contraint d'abandonner le polo en raison de son poignet arthritique. L'époux de Sa Majesté Elizabeth II était alors âgé de 50 ans et a rapidement pris goût à ce nouveau sport. "Je vieillis, mes réactions sont plus lentes et ma mémoire n'est pas fiable, mais je n'ai jamais perdu le plaisir de conduire une équipe à travers la campagne britannique", a déclaré le prince consort dans son livre 30 Years On And Off The Box Seat, paru en 2004. Un honneur sobre et à son image.

Car, ce n'est pas un secret, le prince Philip ne souhaitait rien de cérémonieux pour ses obsèques. Ses dernières (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Obsèques du prince Philip : qui est David Armstrong-Jones, cousin de William et Harry ?
Le prince Philip "nous manquera pour toujours" : cette photo poignante signée Kate Middleton
Obsèques du prince Philip : les deux chiots de la reine lui donnent de la force
Chabadabada : Kate Middleton garde un souvenir ému de la demande en mariage de William
"Un jour de merde" : Pascal Obispo ne digère pas la mort de Christophe