Émoi aux États-Unis après la mort d'un homme noir abattu par un policier blanc

·1 min de lecture

La mort d'un homme noir, Jason Walker, abattu par un policier blanc dans des circonstances confuses suscite des remous à Fayetteville, dans le sud-est des États-Unis , où les proches de la victime et les habitants se sont rassemblés jeudi soir. Le célèbre avocat Ben Crump, qui a défendu de nombreuses victimes de violences policières, et la famille de Jason Walker ont organisé un "rassemblement pour la justice" à 20 heures (1 heure GMT) dans cette ville de Caroline du Nord. Poing levé, l'avocat a répété une vingtaine de fois "Jason Walker matters" ("Jason Walker compte") dans une église de Fayetteville, dont l'audience a puissamment repris l'antienne, selon les images diffusées en direct par la chaîne locale WRAL.

Plusieurs manifestations depuis

"Comme la vérité a été révélée" pour George Floyd , Ahmaud Arbery, ou encore Breonna Taylor, "la vérité sera révélée pour Jason Walker", a affirmé Ben Crump, en référence à d'autres victimes afro-américaines ces deux dernières années, tuées par des policiers ou ex-policiers. "Je prie pour qu'il y ait la paix", a déclaré la mère de Jason Walker devant l'assistance dans l'église. De petits groupes de résidents ont déjà défilé à plusieurs reprises cette semaine dans cette ville de plus de 200.000 habitants pour réclamer l'arrestation du policier Jeffrey Hash dans ce dossier.

Samedi après-midi, le policier, employé depuis 2005 par la ville, n'était pas en service. Il roulait à bord de son véhicule avec sa femme et sa fille, quand il a cro...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles