Un émeutier du Capitole renvoyé en prison pour avoir suivi une conférence complotiste

·2 min de lecture

Doug Jensen, remis en liberté en juillet après six mois en détention provisoire pour sa participation à l'invasion du Capitole, est de retour derrière les barreaux après avoir enfreint les conditions de sa libération en suivant en direct la conférence du complotiste Mike Lindell.

Retour en prison pour Doug Jensen. Le quadragénaire originaire de l'Iowa a de nouveau été incarcéré le 19 août après avoir enfreint les conditions de sa remise en liberté, rapporte le «Des Moines Register». Il avait pu regagner son domicile le 13 juillet dernier, après avoir passé six mois en détention provisoire suite à son arrestation pour avoir participé à l'invasion du Capitole. L'homme de 42 ans avait convaincu le juge qu'il ne croyait plus aux théories complotistes -QAnon en tête- qui l'avaient incité à participer aux événements du 6 janvier, après un meeting de Donald Trump à Washington. Parmi les conditions de sa remise en liberté figurait une interdiction d'utiliser internet, qu'il a enfreint le mois dernier pour regarder en direct la conférence organisée pendant deux jours par Mike Lindell, PDG de l'entreprise MyPillow, placé sur le devant de la scène depuis près d'un an car il est un des plus fervents défenseurs de la théorie non prouvée d'une fraude électorale qui aurait coûté sa réélection à Donald Trump.

À lire :Qui sont les émeutiers du Capitole ?

Le quadragénaire a été surpris en plein visionnage par un officier venu effectuer un contrôle surprise à son domicile mi-août. «Il est désormais évident qu'il n'a pas accompli la transformation que son avocat avait décrite et qu'il continue à suivre les théories du complot qui ont mené à son comportement dangereux le 6 janvier», a déploré jeudi le juge Timothy Kelly -nommé par l'administration Trump en 2017. «Je n'ai aucune raison de croire qu'il a eu la révélation dont il a besoin», a-t-il ajouté, justifiant sa décision de le renvoyer derrière les barreaux par les déclarations précédentes de l'homme, qui avait admis être devenu un «soldat numérique» tant il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles