« Élysée 2022 » : France 2 a trouvé le remplaçant de Thomas Sotto

·1 min de lecture

En retrait des rendez-vous politiques, le journaliste cède sa place à Laurent Guimier, directeur de l'info de France Télévisions, d'après « Le Figaro ».

Thomas Sotto va céder sa place à l'émission Élysée 2022. À l'approche de la présidentielle, la relation du journaliste avec Mayada Boulos, directrice de la communication du Premier ministre Jean Castex, compliquait sa présence à l'antenne de ce rendez-vous politique phare de France 2. Comme le révèle Le Figaro, le présentateur sera remplacé par Laurent Guimier, le directeur de l'information de France Télévisions.

Léa Salamé, coanimatrice d'Élysée 2022 aux côtés de Thomas Sotto, conserve bien sa place dans l'émission. D'après Le Figaro, plusieurs prétendants au sein du groupe public ont été approchés pour reprendre le flambeau du présentateur, par ailleurs l'incarnation de Télématin et joker des JT du week-end. Il a notamment été question de Laurent Delahousse, qui aurait, selon nos confrères, décliné la proposition.

À LIRE AUSSI« Élysée 2022 », « Télématin »? : la rentrée de France Télévisions passée au crible

« C'est une décision difficile et, d'une certaine manière, assez injuste »

Le temps de la campagne présidentielle, dont le coup d'envoi est donné en janvier, Thomas Sotto devra rester en retrait des rendez-vous politiques de la chaîne. France Télévisions se doit de « redoubler de transparence » afin d'éviter « toute situation qui pourrait jeter le doute sur l'indépendance de l'entreprise », avait réagi l'entreprise publique quand la relation du présentateur et de la proche conseillère de Matignon a été révélée. De son côté, le principal intéressé avait r [...] 

Lire la suite

VIDÉO - "Élysée 2022" : Léa Salamé réagit au retrait de Thomas Sotto

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles