«On a élu un danseur de claquettes» : Franz-Olivier Giesbert critique l'action de Macron

Services publics au bord de la rupture, citoyens fatigués, inflation... La France semble s'éloigner des jours heureux promis par Emmanuel Macron pendant la crise du Covid-19 , en 2020. "Hélas, les Français ne peuvent pas se raccrocher au président", regrette Franz-Olivier Giesbert au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez l'entretien de 8h13 en replay et en podcast ici

"Je crois qu'on a élu un danseur de claquettes. Il fait des claquettes, c'est à dire qu'il fait de la com", poursuit le journaliste. "C'est un peu méchant, mais c'est la vérité", estime-t-il. Le franco-américain remarque les changements de cap du président entre son premier et deuxième mandat, soulignant l'ambuiguité du "en même temps", cher au président de la République.

"Problème de colonne vertébrale"

"Comment est-ce qu'on peut faire confiance à quelqu'un qui a un ministre de l'Éducation nationale qui s'appelle Blanquer dans un premier mandat, et qui dans son deuxième mandat, nomme Pap Ndiaye ?", s'interroge-t-il. "Il y a quelque chose qui nous échappe. Tout ça n'a absolument aucune cohérence et ce n'est pas du 'en même temps'. C'est juste du n'importe quoi", juge-t-il.

Dans un édito paru sur le site du point au début du mois d'octobre, le journaliste soulignait la baisse de morale du chef de l'Etat. Un édito vivement critiqué : "On a pas le droit de dire qu'il est un peu en dépression. Pourtant, c'est normal, d'autres présidents ont été en dépression", ça n'a rien de nouveau, assure-t-il.

Pourtant, Franz-O...


Lire la suite sur Europe1