"Éloigné de toute réalité": Debré critique Macron, estimant qu'il "ne génère pas d'enthousiasme"

·2 min de lecture
Jean-Louis Debré, invité de BFMTV le samedi 22 mai 2021. - BFMTV
Jean-Louis Debré, invité de BFMTV le samedi 22 mai 2021. - BFMTV

Il ne mâche pas ses mots. Élu député pour la première fois en 1986, avant de devenir ministre de l'Intérieur puis président de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré porte un regard sévère sur l'actuel chef de l'État, Emmanuel Macron.

"Rarement j'ai vu un président de la République ne pas générer d'empathie. On le respecte, il a semé l'espérance. Les gens qui avaient espéré en lui sont passés par le doute et maintenant ils sont dans la déception, et le personnage (...) ne génère pas d'enthousiasme, d'espérance", a regretté Jean-Louis Debré, invité de l'émission Apolline de Malherbe, le rendez-vous, diffusée samedi sur BFMTV.

"Il vit dans son monde"

"Je crois que c'est un personnage qui est totalement éloigné de toute réalité. Il vit dans un monde, dans son monde, avec ses collaborateurs, il a une très haute idée de lui-même. Je crois, pour être président de la République, tels que je les ai vus, qu'il faut douter de soi", croit savoir celui qui fut dans le premier cercle de Jacques Chirac jusqu'à la fin de sa vie.

"Quand je rentrais dans le bureau de Chirac le matin, il me disait 'ne me dis pas ce qui va bien, dis-moi ce qui va mal, parce qu'ils sont tous à me dire que tout va bien, que je suis le plus fort', raconte-t-il. Il faut avoir une capacité à sortir de soi-même, et ça très peu d'hommes politiques sont capables de sortir d'eux-mêmes."

"Le pouvoir enfermé n'a rien vu arriver"

Pour cette ancienne figure du RPR, magistrat de profession, Emmanuel Macron serait "comme certains politiques maintenant, obsédé par l'image qu'il va laisser dans la société".

"Il a conscience de l'énorme déception qu'il a engendrée, il est conscient d'avoir eu un quinquennat où le pouvoir enfermé n'a rien vu arriver, les gilets jaunes... Quand on est au pouvoir, on est enfermé dans ses propres réalités, et c'est là où le fait d'avoir un mandat national et un mandat local change tout", analyse Jean-Louis Debré.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles