Éloge des hommes construits : Schiappa répond à Rousseau

·1 min de lecture
Marlène Schiappa et Sandrine Rousseau
Marlène Schiappa et Sandrine Rousseau

Sale temps pour l?amour. Passé au crible, le couple hétérosexuel ne semble pas résister bien longtemps aux grilles de lecture des analyses de genre. « Le couple hétérosexuel ne fonctionne que si la femme ferme sa gueule », affirme Mona Chollet dans Libération tandis que, sur LCI, la candidate Sandrine Rousseau clame : « Je vis avec un homme déconstruit et j?en suis très heureuse. »

Interroger le fonctionnement du couple hétérosexuel est passionnant : son évolution, ses contrats tacites, son rôle social? Mais l?idée selon laquelle les êtres humains choisiraient de qui ils tombent amoureux me semble très dangereuse. C?est par exemple précisément ce que défendent bon nombre d?homophobes, arguant qu?avec « un petit effort », on pourrait tomber amoureux d?une personne plus appropriée. C?est aussi ce qu?ont vécu nos aïeux pendant des générations avec les mariages arrangés. « D?accord, c?est ton cousin et il a trente ans de plus que toi, mais ça nous permettra d?unifier nos champs, fais un petit effort. »

Avec cette grille de lecture de « l?homme bon à marier », au diable la magie de l?amour, le mystère des sentiments ! L?on choisit sur catalogue selon des critères l?objet de notre affection : prière de cocher les cases du progressisme comme sur ces horribles sites de rencontres par affinité politique. On choisissait jadis sa femme parce qu?elle était bonne ménagère ? Mesdames, le conseil qui vous est donné renverse la vapeur. Faites passer à votre rendez-vous de c [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles