Mort de la reine Elizabeth II : à la BBC, les présentateurs avaient déjà mis leurs costumes noirs

Photo
Capture d’écran BBC News

Capture d’écran BBC News

Les costumes noirs sont de rigueur à l’antenne de la BBC ce mercredi 8 septembre, depuis l’annonce des nouvelles sur l’état de santé de la reine Elizabeth II

REINE ELIZABETH - Changement de ton. Ce jeudi 8 septembre en milieu de journée, l’ambiance a brutalement changé à l’antenne de la BBC, la télévision de service public britannique. À 12 h 39 heure locale, les programmes ont été interrompus pour une édition spéciale consacrée à l’état de santé de la reine Élizabeth II.

Dans un communiqué publié quelques minutes plus tôt, le palais de Buckingham indique que les médecins de la reine d’Angleterre sont « préoccupés » par son état de santé, recommandant qu’elle soit « placée sous surveillance médicale ». Dans la foulée, son fils et successeur au trône, le Prince Charles, mais aussi ses petits-fils William et Harry ont tous pris la direction du château de Balmoral en Écosse, où séjourne la reine.

Désormais tout le Royaume-Uni et bien plus encore est suspendu aux nouvelles de l’état de santé de la reine qui, à 96 ans, est le plus ancien monarque d’Europe. Et à l’antenne de la BBC, certains détails ne sont pas passés inaperçus. Depuis le début d’après-midi, tous les présentateurs, reporters sur le terrain et interprètes en langue des signes sont désormais vêtus de noir.

Tous les programmes de la chaîne sont désormais interrompus jusqu’à 18 heures, comme l’indique une journaliste du Guardian, et l’antenne propose une édition spéciale à grand renfort d’invités spécialistes de la couronne et de correspondants sur le terrain - devant Buckingham Palace ou à Balmoral.

Outre les tenues sombres, le protocole de la BBC en cas de mort de la reine Élizabeth II prévoit que toutes les émissions humoristiques prévues à sa grille seront annulées pendant douze jours afin de respecter la période de deuil national.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi