Élisabeth II, les derniers combats d’une reine (France 5), pourquoi il ne faut pas rater ce documentaire inédit !

·1 min de lecture

Une royale descente aux enfers. Voilà ce que nous propose ce dimanche 18 avril à 21h et sur France 5, "Elisabeth II, les derniers combats d'une reine", film magistral, écrit et réalisé par Pierre Hurel. Et en le regardant on pourrait même se dire : "Tiens, la souveraine a finalement vécu sa deuxième annus horribilis." Sa quoi ? Mais si, souvenez-vous. En 1992, la monarque britannique connaissait la pire année de son règne. Du moins jusque-là. Le prince Charles et Diana voyaient leurs déboires conjugaux étalés en une des tabloïds, le mariage d'Andrew et Sarah volait en éclats, le train de vie de la famille royale était critiqué et une partie du château de Windsor partait en fumée. La reine pensait avoir connu le pire. Mais 2020 est arrivé… Une année qui, question lavage de linge sale en famille, a placé la barre haute. Très haute même ! Paradoxalement, c'est la voix d'une douceur exquise de l'acteur Denis Podalydès qui nous narre cette succession d'événements qui ont conduit, sans doute, la reine Élisabeth à s'enfoncer un peu plus dans son royal fauteuil.

C'est le prince Philip, décédé ce vendredi 9 avril à l'âge canonique de 99 ans, qui a ouvert le bal en s'offrant un séjour à l'hôpital fin décembre 2019, quelques mois à peine après avoir provoqué un terrible accident de la route. On craint pour sa santé, il s'en relève. Ouf ! Mais le répit est de courte durée : dès janvier 2020, la "démission" du prince Harry et de son épouse de la famille royale ressemble à une déflagration. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Je croyais que c'était une blague !" Philippe Etchebest revient sur son échange inattendu avec Bruno Le Maire (VIDEO)
Obsèques du prince Philip : cette décision prise avec la reine Elizabeth II afin de passer l'éternité avec elle (VIDEO)
Thomas Pesquet : cette chronique hebdomadaire qu’il va assurer chaque samedi depuis l’espace
Édouard Philippe : sa femme Édith "prenait le métro tous les matins pour aller travailler" quand il était à Matignon
Thomas Pesquet marié sans enfant : le spationaute français explique pourquoi sa femme et lui n’ont pas fondé de famille