Élisabeth Borne évoque une possible dissolution de l’Assemblée : « Revenir aux urnes peut-être un chemin »

© Zed Jameson/SIPA

Élisabeth Borne a tenu a évoquer entre autres la situation actuelle de l’Assemblée nationale, dans une interview accordée au quotidien portugais Publico , ce samedi. Depuis plusieurs jours, l’hémicycle oscille entre utilisation de l’article 49-3 par le gouvernement, pour faire passer un projet de loi, et l’usage de motions de censure par l’opposition, pour contrer ce passage en force de la majorité. Une situation que déplore Élisabeth Borne. L’article 49-3 a déjà été enclenché à trois reprises par le gouvernement pour voter le budget 2023 et celui de la Sécurité sociale. La Première ministre reproche à la Nupes de s'être réjouie du soutien du Rassemblement national pour tenter de renverser l'exécutif. Pour elle, c’est une alliance « choquante », qui pourrait aboutir à une dissolution de l'Assemblée en cas de blocage durable.

Lire aussi - Énergie : comment Les Républicains veulent mettre le gouvernement sous pression

Élisabeth Borne laisse entendre que « s’il y a une alliance pour faire tomber le gouvernement de la part de groupes qui ne peuvent pas gouverner ensemble, revenir aux urnes peut être un chemin ». Le président de la République, Emmanuel Macron, avait déjà brandi cette menace. C’était au mois de septembre dernier, si l’Assemblée nationale ne parvenait pas à faire adopter la réforme des retraites en janvier prochain.

« Certains sont prêts à tout (…), y compris à abandonner leurs valeurs »

Élisabeth Borne n’a pas mâché ses mots envers les groupes de l’opposition et ...


Lire la suite sur LeJDD