Pour éliminer le stress du gavage pour le foie gras, cette agricultrice teste une alternative

Myriam Roche

ANIMAUX - Valérie Fosseries est éleveuse. C’est la première agricultrice à produire un nouveau type de foie gras en France. Elle ne procède pas au gavage de ses oies, mais injecte aux oisons de deux jours une dose unique de sérum contenant des bactéries naturelles.

Ce procédé stimule l’accumulation de graisse chez les animaux. “On enlève le stress dû au gavage. Ça va changer beaucoup de choses au niveau éthique”, explique-t-elle dans la vidéo ci-dessus.

Cette alternative a été développée par la start-up toulousaine Aviwell, cofondée par trois chercheurs. L’an passé, ils ont testé cette nouvelle formule sur 600 oies. “Nous avons découvert que c’est la combinaison de certaines bactéries qui sont capables de déclencher chez les bébés oies la composition naturelle et la croissance complètement biologique des graisses dans le foie”, détaille Rémy Burcelin.

La société espère commercialiser son premier foie gras avant la fin de l’année.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post