Éliminatoires CAN 2021: la Centrafrique frustrée au Burundi

·2 min de lecture

Alors qu'ils menaient 2-0 sur le terrain du Burundi, les Fauves de la République centrafricaine n'ont pas réussi à tenir leur avantage et ont finalement concédé un match nul, ce vendredi 26 mars (2-2). Un résultat qui n'arrange aucune des deux équipes, en attendant le match entre la Mauritanie et le Maroc, les deux autres équipes du groupe E.

La pluie a perturbé ce match de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poules des éliminatoires de la CAN 2021. Elle a même retardé le coup d'envoi de la deuxième période, à Bujumbura ce vendredi. Peut-être que ces conditions ont troublé davantage les locaux que les visiteurs. Car la Centrafrique, elle, a glacé les Burundais sur le terrain du stade du Prince Louis-Rwagasore, grâce à Louis Mafouta.

L'attaquant, qui fait le bonheur du club de Neuchâtel Xamax en deuxième division suisse, a ouvert le score avant la pause (40e). Peu après le début retardé du deuxième acte, il a récidivé (53e). À ce moment-là, la Centrafrique bondissait de la dernière place du groupe E à la seconde, avec deux points d'avance sur son adversaire.

Le Maroc qualifié grâce à ce nul, suspense derrière

Mais les Hirondelles ont repris vie à l'heure de jeu. Saidi Ntibazonkiza a réduit l'écart (59e), et Christophe Nduwarugira a finalement égalisé (80e). Un scénario frustrant pour les Fauves centrafricains, qui espéraient tenir leur deuxième victoire dans ce groupe E et qui restent derniers avec ce partage des points.

Derrière le Maroc, leader avec ses 10 points et officiellement qualifié à la faveur du nul entre le Burundi et la Centrafrique, c'est l'embouteillage. Le Burundi est deuxième avec 5 points, comme la Mauritanie, et la Centrafrique suit à la quatrième place avec 4 points. Les Mauritaniens auront l'occasion de frapper un coup à 20 heures ce vendredi en accueillant le Maroc. S'ils gagnent, ils élimineront la Centrafrique de la course à la qualification et ils prendront trois points d'avance sur le Burundi. En cas de défaite ou de match nul, tout sera possible lors de la 6e et ultime journée, le 30 mars.