Les éleveurs réclament "2 à 4 milliards d’euros" à l’État pour compenser les pertes liées à la sécheresse

© Mourad ALLILI/SIPA

Ce jeudi, les éleveurs ont appelé l’État à agir pour compenser les pertes de production « colossales » liées à la sécheresse. Ils estiment ainsi avoir besoin de « 2 à 4 milliards d'euros ».

Dans un communiqué commun de plusieurs fédérations agricoles, les éleveurs de ruminants ont appelé l’État à débloquer « 2 à 4 milliards d’euros » pour les aider, pour compenser les pertes de production « colossales » liées à la sécheresse. À cause de cette dernière, et de plusieurs épisodes de canicule, les éleveurs ont déjà commencé à puiser dans leurs stocks pour l’hiver pour nourrir leurs bêtes. En effet, les prairies ne sont plus vertes et les rendements du maïs, constituant la base de l’alimentation des animaux d'élevage, sont amoindris.

Pour les fédérations d’éleveurs de ruminants (FNB, FNEC, FNO et FNPL), « selon les premiers calculs réalisés », il faudra plusieurs milliards d’euros pour compenser les dépenses supplémentaires liées à l’alimentation animale et les pertes de productions. Elles précisent : « Notre pays a déjà perdu 24% de ses éleveurs de bovins, d’ovins et de caprins, depuis dix ans », et soulignent un « état d’urgence absolue pour l’élevage de ruminants ».

Des mesures annoncées par le ministre

Les représentants des différentes filières demandent à ce que le seuil de perte de chiffre d’affaires de 13 % soit abaissé, et à ce que le seuil d’indemnisation des pertes à hauteur de 28 % soit, de son côté, « fortement augmenté ». Ils réclament donc « un soutien de l’État », et appellent le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, à revoir les seuils d’accès et d’indemnisation du régime des calamités agricoles. Ces dernières sont cofinancées par les agriculteurs...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - François Gemenne : "La situation de la planète est dramatique. Le changement climatique tue déjà et le XXIe siècle sera celui des pandémies"