Les électrons trop libres du Front national

Libération.fr

Dans le cadre de sa stratégie de «dédiabolisation», le parti d’extrême droite a cherché à s’ouvrir en recrutant des personnalités. Mais, de Robert Ménard à Frank de Lapersonne, ces nouveaux venus dont les propos semblent souvent incontrôlables finissent par apparaître plus extrémistes que les frontistes.

On ne connaissait pas forcément Franck de Lapersonne, le comédien ; on va découvrir Franck de Lapersonne, l’homme politique. Titulaire de seconds rôles dans plusieurs comédies populaires, ce jovial et robuste quinquagénaire a récemment annoncé son ralliement à Marine Le Pen. Depuis, le parti d’extrême droite multiplie les récompenses symboliques pour son nouveau compagnon de route. Début février, à Lyon, la tribune lui était ouverte lors du lancement officiel de la campagne frontiste, pour un discours prononcé avec l’ardeur des nouveaux convertis. Le soir même, l’homme prenait place à la table d’honneur lors du banquet organisé pour les participants au rassemblement. Le 9 février, on l’apercevait au premier rang du public dans l’Emission politique de France 2, dont Marine Le Pen était l’invitée. Dernière gâterie en date : une investiture pour les élections législatives, dans la très favorable 1ère circonscription de la Somme.

Ascension éclair

Il est vrai que ce ralliement présente bien des avantages. L’acteur (qui n’a pas répondu aux sollicitations de Libération) est un repenti comme le Front en raffole : à Lyon, l’ex-partisan de Jean-Luc Mélenchon a publiquement renié cet ancien engagement et récité le credo mariniste. Surtout, Franck de Lapersonne est une personnalité - certes fort peu connue, mais l’une des seules que le parti puisse pousser sur le devant de la scène. Traditionnellement mal représenté parmi les notabilités, et particulièrement dans le monde des arts, le FN célèbre comme un triomphe la moindre de ces conversions. Elles lui permettent de présenter au public un visage familier, et si possible rassurant, contribuant ainsi à sa normalisation. Telle (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Les citoyens doivent rédiger une nouvelle Constitution
Bagui Traoré, frère d’Adama, suspect de tirs sur des gendarmes
Ces chirurgiens qui opèrent l’âme
L’UDI retire son soutien à François Fillon
Ibrahim Maalouf visé par une enquête pour «atteinte sexuelle» sur une ado

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages