Électronique. Samsung investit 17 milliards de dollars dans une usine de puces au Texas

·1 min de lecture

Le numéro deux mondial des semi-conducteurs installera ses nouvelles lignes de production à Austin. Il répond ainsi à la pression de l’administration Biden pour relocaliser la fabrication des composants électroniques, dont la pénurie pénalise l’économie mondiale.

Un constructeur sud-coréen à la rescousse des puces américaines. “Samsung va investir 17 milliards de dollars dans la construction d’une usine de fabrication de semi-conducteurs au Texas”, révèle le Nikkei Asia mardi 23 novembre.

Le fabricant de puces, qui possède déjà une usine de puces à Austin, construira ses nouvelles installations à Taylor, dans la banlieue d’Austin, selon les informations recueillies par le média économique japonais. Samsung est le deuxième producteur mondial de semi-conducteurs à façon, produits pour d’autres entreprises.

Énorme investissement

“Samsung organisera bientôt une réunion de son conseil d’administration pour approuver l’opération car il s’agit d’un investissement énorme”, explique une source qui souhaite rester anonyme au Nikkei Asia.

Officiellement, le constructeur “affirme que rien n’a encore été décidé”. Mais le vice-président de Samsung, Lee Jae-yong, revient tout juste d’une visite d’une semaine aux États-Unis, “où il a rencontré de hauts responsables de la Maison-Blanche, des législateurs et des chefs d’entreprise, dont le PDG de Microsoft, Satya Nadella”. Il s’agissait de son premier voyage à l’étranger depuis sa libération sur parole de prison, où il purgeait une peine pour corruption.

À lire aussi: Pots-de-vin. En Corée du Sud, le vice-président de Samsung Electronics condamné à la prison ferme

L’administration Biden fait pression sur le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles