Une électrolyse peut-elle démontrer que l'eau minérale Cristaline contient des pesticides ?

Benoît Zagdoun

"Regarde bien." Un homme plonge un petit électrolyseur dans deux tasses d'eau. Il affirme que celle de gauche contient de la Cristaline et celle de droite de la Wattwiller, deux eaux minérales vendues en grande surface. Impossible à vérifier. L'homme allume l'appareil. "Il va brûler toutes les fines particules dans l'eau, commente l'auteur de la vidéo. Il va te montrer tout de suite les pesticides." Un courant électrique se met à circuler entre les deux électrodes et une réaction chimique – l'électrolyse – se produit.

Au bout de quelques secondes, l'eau dans la tasse de droite se trouble et prend une couleur brunâtre. Mais dans la tasse de gauche, le liquide devient noirâtre, et une épaisse couche de dépôt charbonneux se forme à la surface. "Regarde la Cristaline comme elle devient noire, tellement elle est bourrée de pesticides", affirme l'auteur de l'expérience. Et de conclure : "Ça, c'est le cancer !"


La vidéo, publiée lundi 10 février sur Twitter, a été vue plus d'un million de fois en deux jours. Avant d'être brusquement supprimée. Mais que prouve réellement cette expérience électrochimique ? Est-elle vraie ou fake ? Elle n'est en tout cas certainement pas ce que l'auteur de la vidéo prétend (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi