Tout électrique : «Il y a un souci sur le rythme de cette mutation, de ce choc de mobilité»