Pour son électrification, la Pologne fait le choix des Chinois !

Pour son électrification, la Pologne fait le choix des Chinois !

À l'heure de l'électrification , on observe un phénomène assez imprévu dans la « géopolitique mondiale de l'automobile ». Alors qu'autrefois l'industrie était portée par les pays de la triade (Europe, États-Unis, Japon), il y a eu, et l'électrique y est pour beaucoup, un changement profond de cet ordre établi. La Chine caracole désormais en tête, grande cheffe d'orchestre de la technologie électrique (elle possède les usines, les batteries, les plateformes), et l'on voit émerger de nouvelles « puissances » automobiles. Ce qui était autrefois impensable avec l'ingénierie thermique (on ne s'improvise pas constructeur automobile comme ça), l'est désormais avec l'électrique. Cette technologie est beaucoup plus simple et plus rapide à développer. Si bien que tout le monde ou presque peut s'y mettre !

Le retour d'une marque polonaise

Et dans tout le monde, on parle de pays n'ayant par le passé jamais eu de constructeurs automobiles nationaux. Ou d'autres ayant perdu leurs marques historiques à la faveur de l'histoire. La Turquie développe ainsi TOGG,...Lire la suite sur Autoplus