Électricité : une production par EDF historiquement faible en 2022

La sécheresse, elle, a fait chuter la production hydroélectrique.  - Credit:Franck Dubray / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
La sécheresse, elle, a fait chuter la production hydroélectrique. - Credit:Franck Dubray / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

La production d'électricité d'EDF a été historiquement faible en 2022 en raison de l'indisponibilité de nombreux réacteurs nucléaires en maintenance ou en réparation, et de la sécheresse qui a fait chuter la production hydroélectrique, selon des chiffres publiés jeudi 12 janvier. La production du parc nucléaire est tombée à 279 TWh, en baisse de 22,7 % en comparaison avec 2021 « en raison d'une moindre disponibilité du parc nucléaire due essentiellement à l'examen et aux réparations des circuits concernés par la corrosion sous contrainte », a indiqué l'entreprise détenue majoritairement par l'État français.

La production hydraulique d'EDF a baissé dans les mêmes proportions à 32,4 TWh (- 22,4 % par rapport à 2021) sur 2022, année la plus chaude jamais enregistrée en France qui a mis à sec des barrages. « C'est historiquement bas », a commenté Nicolas Goldberg, expert énergie chez Colombus Consulting. Cette année difficile pour EDF a d'abord été liée aux difficultés inédites du parc nucléaire, empêtré dans des opérations de maintenance, qui avaient été retardées durant la période du Covid-19 et qui se sont prolongées.

La situation a été aggravée par la corrosion décelée fin 2021 sur des portions de tuyauteries cruciales pour la sûreté des centrales, nécessitant de longues réparations. La disponibilité du parc nucléaire français est ainsi descendue jusqu'à un peu moins de 35 % de la capacité installée en août, selon des données d'EDF analysées par l'Agence Fra [...] Lire la suite