Électricité : sans l'intervention de l'État, le tarif réglementé aurait augmenté de 44,5%

·1 min de lecture
© AFP

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a indiqué mercredi que, sans l'intervention de l'État, qui a promis de limiter la prochaine hausse à 4%, le tarif réglementé de l'électricité aurait augmenté de 44,5% pour les particuliers au 1er février. "Une augmentation de 4% TTC en moyenne du TRVE [tarif réglementé, ndlr] représentera une hausse d'environ 38 euros par an sur la facture d'un client résidentiel et d'environ 60 EUR/an pour un client professionnel. En l'absence de mesures, la hausse serait de 330 euros par an pour un client résidentiel et de 540 euros par an pour un client professionnel", précise le régulateur.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi l'État demande à EDF de vendre l'électricité à bas prix ?

 

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles