Électricité : black-out, délestage... Qui est concerné, de quoi parle-t-on ?

La menace réapparaît. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE a estimé vendredi qu'il existait désormais un risque "élevé" de tensions sur le réseau électrique français en janvier, en raison du redémarrage de réacteurs nucléaires EDF à l'arrêt plus lent que prévu. EDF mise sur 65% de la capacité du parc nucléaire. Un scénario pessimiste qui pourrait, d'après les autorités, entraîner des délestages du réseau pour éviter un black-out. Délestage, black-out, de quoi parle-t-on ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Le délestage, une coupure de courant volontaire

Les délestages sont des coupures de courant volontaire, qui permettent de soulager le réseau électrique en cas de trop fortes tensions. Par exemple, lorsque les consommateurs allument en même temps leurs chauffages électriques en période de grand froid. Ces coupures de courant sont ciblées, tournantes et temporaires. Ce qui signifie qu'elles vont viser à tour de rôle certaines zones du réseau, comme des communes ou des quartiers de grandes villes et ne dureront pas plus de deux heures, sur des plages horaires spécifiques, de 8 heures à 13 heures et de 17h30 à 20h30.

>> LIRE AUSSI - Réseau électrique : RTE alerte sur un risque «élevé» de tensions en janvier

Le délestage fait partie de la panoplie habituelle destinée à éviter le black-out, c'est-à-dire la panne généralisée et incontrôlée du réseau, en cas de trop forte tensions. Certains usagers classés "sensibles" ne ...


Lire la suite sur Europe1