Électricité : aucun risque de coupure avant mi-janvier, selon Emmanuelle Wargon

© JEFF PACHOUD / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) Emmanuelle Wargon n'anticipe aucun risque de délestage d'électricité avant la mi-janvier, l'appel à la sobriété ayant été "vraiment entendu par les Français", avec une baisse de 9% de la consommation totale au cours des quatre derniers mois en France. Le délestage électrique consiste à interrompre temporairement la fourniture d'électricité sur une partie du réseau pour éviter sa saturation du fait d'une forte demande.

"Pas de difficulté" au moins jusqu'au 15 janvier

"Jusqu'au 15 janvier, on sait qu'on n'aura pas de difficulté" pour couvrir les besoins de la population et des entreprises en électricité, grâce aux températures prévues, aux efforts de sobriété de tous et au redémarrage progressif de réacteurs nucléaires d'EDF, a indiqué Emmanuelle Wargon, interrogée sur France Inter. "Après, s'il y a une vague de froid, la situation sera forcément plus tendue" a-t-elle averti, en saluant le "geste citoyen" des Français qui ont réduit spontanément leur consommation en fin d'année.

>> LIRE AUSSIÉlectricité : Voltalia veut faire baisser les factures des PME grâce aux énergies renouvelables

 

"Côté ménages, coté résidentiel, ça veut vraiment dire que les gens font attention et qu'ils anticipent l'augmentation des tarifs réglementés, qui sera de 15% en janvier pour le gaz et de 15% en février pour l'électricité" a estimé Emmanuelle Wargon. Une hausse de 15% des tarifs, "ça reste un bouclier" de protection pour...


Lire la suite sur Europe1