Publicité

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdoğan contraint à un second tour pour la première fois

Les résultats de l’agence officielle Anadolu indiquent que le président sortant Recep Tayyip Erdoğan récolte 49,51 % des voix, contre 44,88 % pour son opposant Kemal Kiliçdaroglu. Un deuxième tour est prévu le 28 mai prochain entre les deux candidats, a annoncé le Conseil électoral suprême.

C’est une première pour Recep Tayyip Erdoğan, habitué à la victoire dès le premier tour. À la tête de la Turquie depuis vingt ans, le leader du Parti de la justice et du développement (AKP), doit très probablement se résoudre à un deuxième tour contre Kemal Kiliçdaroglu, candidat du Parti républicain du peuple CHP. Les résultats partiels du premier tour de l’élection présidentielle qui s’est tenue dimanche 14 mai, attribuent un score de 49,51 % au président sortant, contre 44,88 % à Kiliçdaroglu, après le dépouillement des bulletins. Le « Reis » de 69 ans a affirmé être « clairement en tête » de la présidentielle, mais prêt à « respecter » un second tour s’il est nécessaire.

Kemal Kiliçdaroglu donné en tête

Au cours de la nuit de dimanche 14 à lundi 15 mai, Recep Tayyip Erdogan s’est dit convaincu « de servir encore son pays pendant cinq ans », devant une foule de partisans. Même confiance du côté de son rival, Kemal Kiliçdaroglu qui a promis à son camp qu’il allait « absolument gagner au second tour », faisant valoir « le besoin de changement dans la société ». Le social-démocrate, haut fonctionnaire de 74 ans, était régulièrement donné en tête des sondages par différents instituts.

Son camp, composé d’une coalition historique de six partis de l’opposition, a immédiatement contesté les chiffres en affirmant que les résultats des bureaux de vote les plus favorables au candidat restaient bloqués...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi