Élections. En République tchèque, un Premier ministre imaginé en futur prisonnier

·1 min de lecture

Bien que poursuivi en justice et critiqué pour son bilan à la tête du gouvernement, Andrej Babis sera le favori des élections législatives qui se tiendront en République tchèque en fin de semaine prochaine. À sa une, l’hebdomadaire Reflex demande à ses lecteurs s’ils ne préféreraient pas plutôt voir le Premier ministre sortant dans le costume rayé de prisonnier.

“Babis v čele, nebo v cele ? !” –en français, “Babis au sommet [de l’État] ou en prison ? ! : un seul petit accent suffit pour modifier la prononciation et le sens des mots tchèques čele (front, tête) et cele (cellule). Mais dans le contexte actuel de la politique tchèque, ce jeu de mots représente un gouffre. À une semaine de l’ouverture des bureaux de vote, c’est comme souvent un titre très provocateur qu’a choisi la revue Reflex en couverture de son dernier numéro pour présenter ce qui, selon lui, constituera le principal enjeu des élections législatives les 8 et 9 octobre : le maintien, ou non, du Premier ministre sortant au pouvoir.

L’hebdomadaire prévient ses lecteurs : “C’est à vous de décider !” Pour les aider à faire leur choix, le magazine leur propose une double une : tandis que sur la première Andrej Babis est représenté avec des lunettes de soleil de mafieux, sur la seconde, en dernière de couverture, il apparaît tatoué et dans le costume rayé traditionnel du prisonnier. Ces deux unes, Reflex, sur son site, propose même de les télécharger gratuitement sous la forme de posters.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles