Élections régionales : le Sénat donne son accord au report en juin

·2 min de lecture

Le report en juin des élections régionales et départementales françaises a été validé par le Sénat mardi. Contre l'avis du gouvernement, le Sénat a prévu dans un amendement que le second tour aurait lieu "au plus tard le 20 juin". Le texte sera examiné par les députés le 9 février prochain.

Le Sénat a donné mardi son accord au report en juin des élections régionales et départementales, du fait de l'épidémie de Covid-19, Marlène Schiappa assurant qu'"il n'y a pas de projet caché du gouvernement" pour un report au-delà. Le texte adopté en première lecture à main levée par les sénateurs sera examiné par les députés le 9 février. Contre l'avis du gouvernement, le Sénat dominé par l'opposition de droite a prévu dans un amendement que le second tour aurait lieu "au plus tard le 20 juin". L'objectif est d'éviter un second tour le 27, premier dimanche des départs en vacances d'été, qui favoriserait l'abstention.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 26 janvier

"Jusqu'ici mais pas plus loin"

Comme le report des élections en juin, cet amendement a fait consensus sur les bancs du Sénat, bien que tendant à déroger au code électoral qui prévoit que les dates des élections soient fixées par le décret de convocation des électeurs pris par le gouvernement. Conformément aux recommandations de l'ancien président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, le projet de loi prévoit que "le prochain renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux, de l'Assemblée de Corse et des assemblées de Guyane et de Martinique, aura lieu en juin 2021".

"Jusqu'ici mais pas plus loin", a prévenu le rapporteur LR Philippe Bas, se faisant le porte-parole de ses collègues de tous bords. "Je ne voudrais pas, comme certains en ont prê...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :