Élections présidentielles : vers un vote sur une semaine ?

À la prochaine élection présidentielle, les Français pourront-ils voter avant le dimanche du premier tour ? C'est le projet du gouvernement, dévoilé mardi 16 février dans un amendement. Le vote par anticipation se ferait uniquement sur des machines à voter. Aujourd'hui, seules 66 villes en sont équipées. L'objectif est de disposer d'une machine par département en 2022. Les Français pourraient donc aller voter quelques jours en amont de l'élection et dans n'importe quelle préfecture, même s'ils n'y habitent pas. Début au Sénat jeudi Pour certains députés, les exemples du Canada et du Portugal démontrent que le vote par anticipation présente des avantages. "Ce n'est pas un outil miracle, mais c'est un outil qui peut être intéressant parmi d'autres pour augmenter le taux de participation", explique le député de Maine-et-Loire, Matthieu Orphelin. L'opposition à droite parle de manipulation électorale. L'amendement sera débattu jeudi au Sénat, avant d'arriver en commission puis dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.