Élections : dans quel pays le vote est-il obligatoire ?

Le taux d'abstention n'a jamais été aussi bas pour des élections européennes depuis 30 ans. Pour la première fois depuis trois décennies, davantage d'électeurs (près de 52 % de participation, contre 42 % il y a 10 ans) se sont sentis concernés et ont voté pour élire leurs députés européens. Avec tout de même 49 % d'abstentionnistes, et un taux de vote record pour les partis d'extrême droite, beaucoup ont élevé la voix pour réclamer une loi qui rendrait le vote obligatoire en France, sous peine d'amende, comme cela existe déjà dans plusieurs pays.

C'est en Belgique, chez nos voisins, que le vote est obligatoire pour toute personne âgée de 16 ans ou plus. Et ce n'est pas nouveau : c'est ainsi depuis 1893. La mesure est ancienne et prévoit des sanctions financières en cas de non-respect de cette obligation (même si elles sont rarement appliquées). Cela n'empêche pas l'augmentation progressive de l'abstention dans le pays (9 % en 1999 à 12 % en 2019). Dans le pays plat, le scrutin de 2024 n'a pas fait exception, avec 12,5 % d'abstention soit près de 100 000 votants en moins par rapport à il y a cinq ans, selon La Libre. Mais la Belgique, avec ses 88 % de votants, reste enviée par de nombreux pays européens, puisqu'en Italie, on était à ce dimanche autour des 48 % de votants, 46 % aux Pays-Bas, et 40 % en Finlande, selon les chiffres de l'Union européenne.

En Belgique, le vote blanc est cependant comptabilisé, contrairement au vote blanc français. C'est le cas aussi au Luxembourg, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

C'est quoi la Gay Pride, qu'on appelle aussi Marche des Fiertés ?
Voici les départements français où les habitants filent le parfait amour, selon une étude
Mois des fiertés : être aromantique, c'est quoi ?
Comment empêcher le téléphone de votre enfant à accéder à des sites pornographiques ?
Élections : je n’ai personne pour faire ma procuration de vote, que faire ?