Élections de mi-mandat: un scrutin à hauts risques pour Biden et le camp démocrate

AP - Patrick Semansky

Mardi 8 novembre, aux États-Unis, les Américains votent pour les élections de mi-mandat. Ils vont entre autres renouveler la totalité de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat. Des élections qui s’annoncent difficiles pour les démocrates, qui pourraient perdre la majorité à la Chambre, et peut-être au Sénat.

Le Nouveau-Mexique, la Californie et même New York. Joe Biden est un peu partout dans le pays, y compris dans des États qu’il a remportés largement en 2020 et où il ne devrait pas avoir besoin d’aller. Mais dans ces endroits où, en principe, les démocrates l'emportent sans problème, les choses ne déroulent pas comme prévu. Certains sièges habituellement considérés comme sûrs ne le sont plus, rapporte notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin.

Cela s'explique par le fait que le discours républicain sur l’économie et la criminalité semble y avoir trouvé un certain écho. Pour le renouvellement de la Chambre des représentants en particulier, les perspectives ne semblent donc pas très encourageantes pour les démocrates.

Bien sûr, les élections de mi-mandat, en général, ne sont pas favorables à l’hôte de la Maison Blanche. Mais entre une défaite et une déroute, il y a une différence. Et c’est un peu ce que les Biden, Harris et Obama tentent à tout prix d’éviter.

Course serrée au Sénat

Les républicains ont aussi leurs propres idées à faire passer sur l’avortement, les armes ou encore l’immigration. Et face au véto présidentiel, cela sera difficile.

Une défaite affaiblirait grandement Biden


Lire la suite sur RFI