Élections de mi-mandat: en Géorgie, la candidature du trumpiste Herschel Walker se fissure

AP - Miguel Martinez

La Géorgie était depuis toujours considérée comme un bastion du parti républicain. C'était le cas jusqu’à ce que Joe Biden gagne dans cet État avec seulement quelques milliers de voix d’avance et qu'il élise, pour la première fois en 2021, un démocrate afro-américain au poste de sénateur à Washington. Pour lui arracher son mandat, un autre Afro-Américain a été lancé dans l’arène par le parti républicain : Herschel Walker.

Avec nos envoyés spéciaux à Atlanta, Stefanie Schüler et Julien Boileau

En Géorgie, État du sud encore très marqué par l’histoire ségrégationniste, Herschel Walker, ex-star nationale de football et afro-américain, est soutenu par Donald Trump. Mais au fil de la campagne électorale, la candidature est devenue de plus en plus embarrassante pour les conservateurs. « Herschel Walker réunit, et c’est pourquoi il a été choisi, tous les préjugés qu’a l’Amérique sur les hommes noirs : il est ignorant, bruyant, violent et il pense probablement que la terre est plate », estime Will.

Cet électeur afro-américain d’Atlanta n’est pas le seul à s’insurger contre la candidature d’Herschel Walker. L’ancienne star de football américain, âgé de 60 ans, a menti sur ses études et sa carrière professionnelle. Christian Walker, l’un de ses quatre enfants, a accusé son père de violence conjugale. Et deux de ses ex-petites amies affirment qu’Herschel Walker les a obligées d’avorter et d’avoir payé pour l’intervention, lui qui se veut le champion de la droite ultra-conservatrice chrétienne et qui réclame une interdiction totale de l’avortement.


Lire la suite sur RFI