Les élections de mi-mandat américaines s’invitent à la COP27

REUTERS - MOHAMMED SALEM

La 27e Conférence des Parties (COP) se tient depuis lundi 7 novembre à Charm el-Cheikh (Égypte). Cette 5e COP « africaine » se déroule dans un contexte international peu propice pour progresser sur le chemin de la lutte contre le réchauffement climatique, qui fait sentir ses effets de plus en plus fréquemment partout dans le monde. Tous les soirs, « Un jour à la COP » livre un condensé de ce qui s’est dit et noué durant la journée de négociations, et part à la rencontre de quelques-uns de ses acteurs. Ce mercredi 9 novembre était consacré à la finance.

Avec nos envoyés spéciaux à Charm el-Cheikh

Les 14 sites les plus polluants sont tous des champs de pétrole ou de gaz

a déclaré l’ancien vice-président américain Al Gore, lors de la présentation de Climate Trace (lire ci-dessous).

À LA COP AUJOURD’HUI

Sur le plan international par contre, une victoire des républicains serait plus problématique selon elle. Joe Biden avait promis plus de onze milliards de dollars d’aide aux pays en développement pour lutter contre le changement climatique, mais pour l’instant seulement un milliard a été validé par le Congrès. « C’est très important que les démocrates s’activent ces prochaines semaines. Ils ont jusqu’à décembre, avant l’entrée en fonction du nouveau Congrès pour mettre l’argent promis sur la table. » À la COP, les défenseurs du climat espèrent donc des annonces lors de la venue de Joe Biden, prévue ce vendredi. (Par Jeanne Richard)

« Les 14 sites les plus polluants sont tous des champs de pétrole ou de gaz, le bassin du Permian (bassin de pétrole de schiste au Texas, Etats-Unis) étant le premier au monde », a expliqué ce dernier.


Lire la suite sur RFI