Élections de mi-mandat aux États-Unis: Biden alerte contre les risques de chaos

REUTERS - EVELYN HOCKSTEIN

Aux États-Unis, les élections de mi-mandat se déroulent le mardi 8 novembre. Et Joe Biden a pris la parole, ce 2 novembre, de manière très solennelle. Alors, que, selon les sondages, les démocrates sont partis pour perdre la Chambre des représentants, le président américain a consacré les vingt minutes de son allocution à « la démocratie en danger » : il s’est élevé contre certains républicains qui refusent de dire s’ils accepteront les résultats des élections et qui selon lui favorisent la violence politique.

Joe Biden a ouvert son intervention sur l’attaque au marteau subie par le mari de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants. Il l’a directement liée à celle menée contre le Capitole le 6 juin 2021, provoquée par le « grand mensonge » selon lequel la dernière présidentielle aurait été volée à Donald Trump.

Démocratie en jeu

Ce mensonge nourrit une dangereuse augmentation des violences politiques, a déploré Joe Biden, et des intimidations subies par ceux qui organisent les élections. Conséquence : lors du scrutin de mardi prochain, c’est la démocratie elle-même qui est en jeu, a martelé le président américain.

« Cette année, j’espère que vous ferez du destin de notre démocratie une part importante de votre décision de voter et de comment voter, dit-il. J’espère que vous vous poserez une simple question, sur chaque candidat : est-ce que cette personne acceptera le résultat de l’élection, qu’il gagne ou qu’il perde ? La réponse est vitale. »

L'inflation en tête des enjeux


Lire la suite sur RFI