Élections de mi-mandat aux États-Unis: des résultats plus serrés qu'annoncé

REUTERS - QUINN GLABICKI

La vague rouge n'a pour le moment pas lieu pour ces élections de mi-mandat américaines. Tous les bureaux de vote sont désormais fermés aux États-Unis et l'heure est au décompte des résultats qui s'annoncent plus équilibrés que ce qui pouvait être annoncé, entre démocrates et républicains.

On s'attend toujours à ce que les démocrates perdent la Chambre basse, mais au vu des premiers résultats ce ne serait pas une vague rouge, les républicains l'emporteraient avec une marge plus courte. La chaîne NBC News projetait à la mi-journée un total de 220 élus à la chambre basse pour le parti républicain, soit une majorité de deux sièges et un gain de 11 élus par rapport à la législature précédente. En tout cas à noter parmi les nouveaux arrivants le démocrate Maxwell Frost, 25 ans, en Floride : premier membre de ce qu'on appelle la génération Z au Congrès, celle des adolescents et jeunes adultes d'aujourd'hui.

Concernant le Sénat, c'est toujours l'attente : les résultats d'États impotrants comme la Géorgie, le Nevada ou l'Arizona ne sont pas encore connus. Une victoire à pointer cependant : en Pennsylvanie, le démocrate John Fetterman a pris un siège jusqu'ici républicain en l'emportant face à Mehmet Oz, soutenu par Donald Trump. Il faudra sûrement plusieurs jours, voire plusieurs semaines avant qu'une majorité ne se dessine dans la chambre haute, selon les commentateurs.

L'enjeu de ces midterms est majeur : la suite du mandat du président Joe Biden sera déterminée par ces élections, qui vont changer le visage du Congrès.

À lire aussi: le live de la nuit électorale américaine


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Élections de mi-mandat aux États-Unis: la carte des résultats État par État
À la Une: aux États-Unis, les républicains en passe de reprendre la Chambre des représentants