Élections législatives : à droite, Éric Zemmour et Reconquête ! lancent les négociations

·1 min de lecture
© AFP

Pour sa première déclaration mardi soir sur BFMTV après l’annonce de sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a dessiné ce qu’il estime être le nouveau paysage politique français : « Le pays est partagé entre trois grands blocs à peu près égaux : la droite et les libéraux, d’Emmanuel Macron à Valérie Pécresse, concernent 11,4 millions d’électeurs. Le bloc d’extrême droite, avec Marine Le Pen , Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan , 11,3. Et le bloc populaire représente 11,2 millions de personnes (en ajoutant à ses électeurs ceux de Yannick Jadot , Fabien Roussel , Anne Hidalgo , Philippe Poutou et Nathalie Arthaud , NDLR) ». Et si le résultat du second tour dimanche affinera les traits, c’est ce gros croquis qui sert de base aux formations politiques pour se projeter dans les élections législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin.

Le parti du Président, La République en marche, et ses soutiens (MoDem, Agir et Horizons) ont été les premiers à mettre en couleur l’esquisse : dès novembre ils ont crée « Ensemble citoyens », un projet censé permettre à ses partis de se coordonner pour ne pas investir dans les circonscriptions des candidats défendant Emmanuel Macron. Mardi, à gauche, l’ancien candidat insoumis a appelé, pour les élections législatives, à un « accord stratégique » avec les formations de gauche validant le programme qu’il portait pour l’élection présidentielle. Le but ? Rassembler une majorité à l’Assemblée pour que «...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles