Élections générales au Mexique: la campagne la plus meurtrière de l'histoire du pays

Près de cent millions de Mexicains sont appelés aux urnes dimanche 2 juin 2024. Ils choisiront entre deux femmes pour devenir leur nouvelle présidente. Il s’agit de grandes élections fédérales et locales dont la campagne a été marqué par une violence extrême.

De notre correspondante à Mexico,

Ces élections générales sont les plus grandes jamais organisées au Mexique. Elles sont aussi les plus violentes. Au total, 31 candidats ont été assassinés en neuf mois de campagne. La base de données Voter entre les balles, alimentée par l’organisation citoyenne Data Cívica, recense environ 600 attaques et agressions liées à la politique au cours de cette dernière année.

Dimanche 2 juin 2024, en plus d’élire pour la première fois une femme présidente, les Mexicains doivent se prononcer pour l’ensemble du Congrès (500 députés et 128 sénateurs), neuf gouverneurs d’État et une grande partie des conseils municipaux du pays. En tout, plus de 20 000 mandats seront renouvelés.

À lire aussiCampagne électorale au Mexique: des candidats aux élections locales du 2 juin cibles d'attaques

Participation citoyenne en baisse

Le phénomène n’est pas nouveau. Même si l’année 2023 a été la plus violente jamais enregistrée, avec 353 assassinats de personnes impliquées dans la politique, l’organisation Data Cívica met en exergue que le nombre d’attaques a fortement augmenté en 2018. Pire, depuis les dernières élections municipales de 2021, les niveaux de violence n’ont pas baissé.


Lire la suite sur RFI