Élections européennes: en Pologne, des visions de l'Europe divergentes sur fond de guerre en Ukraine

Ça fait 20 ans que la Pologne est dans l’Union européenne. Et depuis les dernières élections législatives d’octobre, un nouveau souffle européen s’est emparé du pays. Après huit ans des ultraconservateurs et nationalistes du PiS au pouvoir, la Pologne veut prendre plus d’importance à Bruxelles, dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

L’arrivée de Donald Tusk au poste de Premier ministre est un symbole fort pour l’Union européenne. Lui, l’ancien Président du conseil, veut faire de la Pologne un grand d’Europe. Mais dans le contexte de la guerre en Ukraine, le chef du gouvernement polonais veut tout faire pour continuer à aider l’Ukraine et traite ses rivaux de soutiens de la Russie.

« Pour le Kremlin, l’éventuelle victoire politique de partis pro-russe à Bruxelles serait plus importante que la capture de Kharkiv. Ces élections, c’est se battre pour empêcher la guerre d'entrer dans nos frontières. »

Andrzej Duda souhaite une Pologne plus indépendante

Donald Tusk tente de discréditer l’opposition des populistes du PiS, en tête dans les sondages. Il les considère comme des soutiens de la Russie, car ils défendent une autre vision de l’Europe.


Lire la suite sur RFI