Publicité

Élections européennes: la Martinique garde ses distances avec le scrutin

Le 8 juin, les Antilles françaises seront appelées à voter aux élections européennes. Un scrutin qui n’a jamais beaucoup passionné dans la région. Certains partis tentent toutefois de mobiliser davantage cette année, à l’image de la tête de liste La France insoumise, Manon Aubry, qui a effectué son premier déplacement de campagne en Martinique.

De notre envoyé spécial à Fort-de-France,

« Mobilisez-vous ! » Ce jeudi 21 mars, le slogan est dans toutes les bouches des Insoumis et de leurs alliés lors de leur réunion publique au cinéma Madiana de Schœlcher, à la périphérie de Fort-de-France. À l’entrée, un militant La France insoumise interpelle les spectateurs : il les incite à prendre et distribuer autour d’eux des tracts appelant à l’inscription sur les listes électorales. Rien d’innocent dans la manœuvre, Jean-Luc Mélenchon a recueilli près de 53% des voix lors du premier tour de la présidentielle 2022 en Martinique et 56% en Guadeloupe.

Les Insoumis voient donc dans les Antilles un réservoir de voix précieux pour les européennes et leur tête de liste, Manon Aubry, l’occasion de faire bien mieux qu’en 2019, où elle était arrivée en troisième position derrière le camp présidentiel et le Rassemblement national. « Ne laissez pas cette élection à Emmanuel Macron et Marine Le Pen », scande d’ailleurs la candidate à la tribune, « parlez-en autour de vous, vos voisins, vos collègues, dans les repas de famille, à vos amis, même si ça ne passionne pas ». L’eurodéputée est lucide, elle connaît les chiffres : en 2019, la participation a tourné autour de 15% aux Antilles.

Des enjeux perçus comme lointains


Lire la suite sur RFI