Élections européennes: l’environnement sera-t-il le grand perdant?

À moins de deux semaines des élections européennes, les sondages prévoient une victoire du camp conservateur, avec une percée des listes populistes et d’extrême droite dans de nombreux pays de l’Union européenne. S’il se concrétise, ce résultat risque de mettre à mal le Pacte vert, l’ambitieuse politique environnementale et climatique des 27, au grand dam des défenseurs de l’environnement qui s’inquiètent des reculs déjà observés ces dernières semaines.

En Allemagne, les sondages prévoient que l’extrême droite gagne huit sièges au Parlement européen, alors que les écologistes en perdraient neuf. Même tendance en France où l’extrême droite prendrait cette fois 14 sièges. En face, les écologistes perdraient six eurodéputés. En Espagne, l’ensemble de la droite (traditionnelle et extrême) gagnerait 14 sièges. Ces tendances se retrouvent dans une majorité d’États européens : les conservateurs s’annoncent être les grands gagnants du vote qui aura lieu du 6 au 9 juin prochain. Lors du dernier scrutin en 2019, les écologistes avaient fait une percée.

En 2021 par exemple, alors que la loi Climat, qui prévoit une réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans l’UE et la neutralité carbone en 2050, « a été votée par la droite, le centre et la gauche au Parlement européen, l'extrême droite avait voté contre », poursuit l’expert.

Le Pacte vert, bouc émissaire


Lire la suite sur RFI