Élections européennes: en Irlande, les thématiques anti-immigrations restent embryonnaires

Après les Hollandais la veille, c’est au tour des Irlandais de voter ce 7 juin 2024. Les citoyens sont attendus aux urnes, pour les élections européennes, mais aussi pour des élections locales.

Avec notre correspondante à Dublin, Clémence Pénard

Pour la première fois dans le pays, l’immigration est une des priorités des électeurs irlandais. On assiste, aujourd’hui en Irlande, à l’émergence des mêmes idées anti-immigration, déjà bien établies dans le reste de l’Europe.

On se souvient, en novembre dernier, des émeutes inédites et racistes à Dublin, avec des citoyens qui scandaient par exemple « Get them Out », « renvoyez-les chez eux. » Et depuis, il y a eu divers incendies criminels, ciblant des logements destinés aux réfugiés, des tentes de migrants, dans les rues, déchirées.

Il y a donc bel et bien une montée de groupuscules, qui lient d’ailleurs la crise de l’immobilier – la problématique dans le pays – et l’accueil des migrants.

Intentions de votes marginales pour l'extrême droite

Une vague d'extrême droite n'est pourtant pas, pour autant, en vue. Les partis traditionnels n’ont pas fait campagne sur la thématique de l’immigration. Mais, de nombreux candidats, indépendants, eux, ont cherché à capitaliser sur le nombre record de demandeurs d’asile arrivant en Irlande.

Il y a également quelques micro-partis, qui se présentent aux européennes, tels que l'Independant Ireland Party, justement créé en novembre, après les émeutes. Mais les intentions de vote pour ces candidats sont marginales. Une percée, au niveau européen, est donc peu probable.


Lire la suite sur RFI